Si demain

Si demain je devais emprunter cette routeD’où nul ne revient, que tout le monde redoute,Libre comme l’oiseau qui prend son envolée,Amis, je partirais, n’en soyez point peinés. Serein, j’irais rejoindre tous mes amis d’hierQue je lisais à mi-voix dans ma chaumière,Tous ces sculpteurs de rimes, ces tisserands de vers,Rimbaud, Verlaine, Hugo, sans oublier Baudelaire. Lorsque […]