Foire aux questions

Foire aux questions

Une question ? Besoin d'une information ? Le site Avis-de-deces.net a peut-être la réponse à votre problématique. Les questions les plus fréquemment posées sont recensées ici, classées par thématique.

Faire-part de décès

Publier un avis de décès est-il obligatoire ?

L’avis de décès n’est pas une démarche obligatoire. Toutefois, il est courant d’annoncer un décès en envoyant un faire-part de décès papier et/ou en diffusant l’information des obsèques sur Internet.

Le site Avis-de-deces.net permet, aux familles en deuil, de publier l’annonce de décès sur Internet. Un espace dédié au défunt est ainsi créé, facilitant l’accès aux informations liées à la cérémonie d’obsèques et proposant des services pour l’hommage (écrire un message de condoléances ou de sympathie sur le mur du souvenir ; envoyer des fleurs de deuil ; allumer une bougie virtuelle en mémoire de la personne décédée…).

Lexique funéraire

Qu’est-ce qu’un enterrement ?

L’enterrement, aussi appelé « inhumation », consiste à enfouir le cercueil d’un défunt sous terre.

À savoir, en France, il est interdit par la loi de procéder à un enterrement sans cercueil. L’inhumation se déroule généralement dans un cimetière et requiert l’obtention d’une autorisation. Il appartient au maire de la commune où se situe le cimetière de la délivrer.
L’inhumation peut avoir lieu soit dans le cimetière de la commune de résidence du défunt, dans le cimetière de la commune où le décès s’est produit, ou encore dans le cimetière où est situé le caveau familial. L’enterrement peut être effectué dans une autre commune, mais le maire de celle-ci a le droit de refuser.

Selon les règlementations en vigueur, l’enterrement doit se faire au minimum 24 h après le décès et au plus tard dans les 6 jours après le décès. Il est possible de demander un allongement de ce délai en évoquant une situation exceptionnelle : un impact lié à une pandémie (Covid-19), un rapatriement d’un corps de l’étranger, un décès suspect nécessitant une autopsie...

Annonce nécrologique

Où consulter les avis de décès ?

Un avis de décès peut être publié dans un journal local ou régional, mais aussi sur Internet. Il est ainsi possible de rechercher une annonce de décès en ligne.

Consulter un faire-part de décès sur Internet est une démarche permettant de :

  • Connaître les informations liées à la cérémonie d’obsèques pour y assister.
  • Obtenir les coordonnées des proches pour adresser un message de condoléances.
  • Disposer des informations liées au lieu des obsèques pour envoyer des fleurs de deuil.

Lexique funéraire

Qu’est-ce qu’une nécrologie ?

Une nécrologie (ou annonce de décès, désigne un écrit visant à rendre hommage à une personne décédée. Les journaux et magazines, les sites Internet d’actualité ou spécialisés dans les avis de décès proposent généralement une nécrologie pour les défunts célèbres (acteurs, chanteurs, écrivains, hommes politiques…).

Une nécrologie relate généralement une courte chronologie de la vie du défunt, les étapes qui ont marqué son existence (réalisations personnelles et professionnelles notamment). Elle mentionne les données personnelles du défunt (nom et prénom, surnom, âge au moment du décès, lieu, date et circonstances du décès…).

Annonce nécrologique

Comment faire paraître un avis de décès ?

Le site Avis-de-deces.net partage les annonces nécrologiques des agences de pompes funèbres.

La famille du défunt peut ainsi demander la publication du faire-part de décès sur Internet, en s’adressant directement au conseiller funéraire en charge de l’organisation des obsèques.

Les avis de décès mis en ligne sur le site Avis-de-deces.net permettent à chacun d’obtenir les informations liées au décès et aux funérailles, sans les contraintes de temps ou de lieu.

Lexique funéraire

Quel est l’origine du mot cimetière ?

L’étymologie du terme cimetière, du grec koimêtêrion, signifie « lieu pour dormir, dortoir », en référence au sommeil des défunts.

La mise en terre des morts date de la préhistoire. Dans l’Antiquité, les cimetières étaient situés en dehors des villes. En France, à partir du XIe siècle, les cimetières sont déplacés autour des églises afin de rester proche de Dieu. Ils deviennent un lieu religieux ainsi, les suicidés, les hérétiques ou encore les enfants morts être baptisés en sont exclus. Au XVIIIe siècle, les cimetières sont à nouveau déplacés à l’extérieur des agglomérations, aux portes des villes et des villages. Les cimetières deviennent la propriété des communes à la Révolution. Aujourd’hui, ils sont à la charge des mairies, qui en assurent la gestion et l’entretien.

Annonce nécrologique

Quels sont les décès du jour ?

Le site Avis-de-deces.net permet de consulter la liste des derniers avis de décès publiés sur Internet.

Les annonces nécrologiques permettent d’obtenir les informations utiles afin de rendre hommage aux défunts et présenter ses condoléances aux proches. Les faire-part de décès mentionnent généralement les éléments liés à la cérémonie d’obsèques.

Lexique funéraire

Quel est le rôle d’une entreprise de pompes funèbres ?

Les missions d’une entreprise de pompes funèbres sont multiples et variées :

  • Aider la famille en deuil dans les démarches administratives
  • Préparer, gérer et animer la cérémonie d’obsèques (laïque ou religieuse)
  • Conseiller la famille dans le choix du cercueil, de l’urne funéraire ou encore du capiton
  • Proposer des articles funéraires (fleurs artificielles ou naturelles, plaque funéraire…)
  • Imprimer et envoyer le faire-part de décès
  • Mettre en bière le corps du défunt et procéder à la fermeture du cercueil
  • Transporter le défunt en convoi funéraire jusqu’au lieu des funérailles
  • Réserver une concession pour l’inhumation ou la crémation…

Une entreprise de pompes funèbres peut également proposer des solutions de prévoyance obsèques (contrat d’assurance obsèques en capital, contrat d’assurance obsèques en prestations, recueil des volontés funéraires).

Consulter l’annuaire des pompes funèbres pour rechercher une agence à proximité.

Annonce nécrologique

Quel chanteur est mort en 2021 ?

Registre national des avis de décès et d’obsèques, le site Internet Avis-de-deces.net propose la liste des défunts célèbres et, notamment, des chanteurs et chanteuses décédés au cours de l’année. Chacun peut ainsi consulter la nécrologie des personnalités de la chanson française ou internationale défuntes.

Lexique funéraire

Qu’est-ce qu’une crémation ?

La crémation est la pratique funéraire consistant à brûler le corps du défunt afin de le réduire en cendres. Elle s’oppose de fait à l’inhumation.

À l’issue de la crémation, les cendres du défunt sont recueillies dans une urne funéraire. Celle-ci peut être conservée dans une case de columbarium, inhumée au sein d’une concession familiale. À savoir, il est interdit de conserver les cendres funéraires à domicile. Il est également possible de disperser les cendres dans un espace dédié (Jardin du souvenir), dans la nature ou en pleine mer.

Attention à ne pas confondre « crémation » et « incinération ». Ce dernier terme est assimilé aux déchets.

Annonce nécrologique

Quelles sont les célébrités mortes en 2021 ?

Le site Internet Avis-de-deces.net permet à chacun de retrouver les célébrités françaises ou internationales décédées au cours de l’année. Chanteurs, acteurs, écrivains ou encore personnalités politiques… le 1er registre national des avis de décès et d’obsèques propose la nécrologie de tous les défunts célèbres.

Sépulture

Qui entretient le cimetière ?

Le cimetière, en dehors des concessions proprement dites, est à la charge de la municipalité. L'article L. 2213-9 du Code général des collectivités territoriales fait mention que « sont soumis au pouvoir du maire [...] le maintien de l'ordre et la décence dans les cimetières ».

Le personnel chargé de la conservation du cimetière doit veiller :

  • au bon fonctionnement du cimetière
  • au déblayage des ordures
  • à la maintenance des installations, aux aménagements et extensions éventuels (voies d'accès, espaces séparant les sépultures, clôtures…)

La municipalité intervient également lorsqu'il s'agit de reprendre une concession abandonnée.