Inhumation

Obsèques : organiser une inhumation

Lorsque l'on perd un être cher et que ce dernier n’a pas pu exprimer ses dernières volontés, on se retrouve face à une situation délicate. Il faut bien sûr choisir le type d’obsèques, mais surtout tout organiser dans un moment où la douleur est très vive.
Le choix doit correspondre à la personnalité du défunt et aux valeurs morales de la famille. Les croyances, l’environnement, les convictions et le budget font partie des paramètres à prendre en compte.

Inhumer le corps d’un défunt consiste à mettre un cercueil en terre ou dans un caveau. Le corps doit ainsi reposer dans un confinement

Principe de l’inhumation

L’inhumation ou l’enterrement désigne une étape très importante pour les obsèques. Il s’agit du dernier moment où les proches peuvent dire au revoir à leur proche qui vient de décéder.

Inhumer le corps d’un défunt consiste à mettre un cercueil en terre ou dans un caveau. Le corps doit ainsi reposer dans un confinement. On parle aussi d’enterrement en pleine terre.

L’endroit où l’on réalise une inhumation est désigné par le terme « tombe », le plus souvent, situé dans un cimetière. Si la personne décédée n’a pas exprimé de souhaits de son vivant, les proches endeuillés choisiront le plus souvent l’inhumation automatique s’ils disposent d’un caveau familial. Les convictions religieuses peuvent aussi pousser la famille à opter pour un enterrement.

Le plus important, étant de pouvoir rendre un bel hommage au défunt tel qu’il aurait aimé que cela se passe s’il l’avait spécifié avant de mourir.

Nos services en lien avec cet article

Tous nos services

Déroulement et organisation d’une inhumation

Si la décision de choisir entre l’inhumation et la crémation doit être prise rapidement, c’est parce que la loi Française stipule qu’un enterrement doit se faire au plus tard 6 jours après la déclaration du décès. S’il s’agit d’un corps rapatrié, l’inhumation doit avoir lieu 6 jours à compter de l’arrivée du corps sur les lieux.

En cas d’inhumation, le choix de la marbrerie ou d’un autre type de monument funéraire doit correspondre le plus fidèlement possible à l’image et à la personnalité du défunt.

Les démarches liées à l’enterrement peuvent être prises en charge par le personnel de la société de pompes funèbres dans sa totalité ou de manière partielle, selon le souhait et le budget de la famille.

Pour alléger les préoccupations liées à l’organisation des obsèques, il convient de confier certaines tâches à des professionnels. Ils peuvent tout prendre en main : choix et réalisation de la pierre tombale, demande de concession, planification de la

Quel cadre réglementaire pour inhumer ?

La loi Française encadre strictement les lieux d’inhumation. En d’autres termes, l’inhumation ne doit pas et ne peut pas se faire n’importe où.

Si la famille dispose d’un caveau, c’est l’endroit idéal pour l’enterrement. La famille peut également réaliser la mise en terre dans un cimetière de la commune où le défunt domiciliait de son vivant ou encore dans un cimetière de la commune où il est décédé. Il est également possible d’enterrer un proche dans un cimetière d’une autre commune en soumettant une requête spéciale auprès de la mairie, mais l’accord est peu probable.

Enfin, l’inhumation dans une propriété privée doit également faire l’objet d’une demande exceptionnelle auprès de la Préfecture tout en remplissant certaines conditions.

Consultez
nos
articles

Cavurne

Le cavurne est une sépulture composée de cases bétonnées qui a pour fonction de conserver les cendres des personnes ayant choisi la crémation. Affichant des dimensions plus importantes, il offre la possibilité d’installer un monument funéraire pour honorer la mémoire de l’être cher. .

Le cavurne est une sorte de caveau de petite taille creusé dans le sol et recouvert d’une dalle qui peut être en granit, en pierre, ou en marbre. Conçu la plupart du temps en béton préfabriqué, il peut accueillir une ou plusieurs urnes.

Le terme cavurne provient de la contraction de caveau et urne. À titre d’information, il est employé pour désigner la sépulture cinéraire et non le monument placé au-dessus, qui est appelé monument cinéraire.

En ce qui concerne le columbarium, il s’agit le plus souvent d’une construction collective qui comprend de nombreux habitacles pour déposer les urnes cinéraires. Réalisé en granite pour la plupart, il peut prendre différentes formes avec des cases disposées en plusieurs rangées. À l’inverse, le cavurne est une construction individuelle destinée à inhumer les urnes contenant les cendres des membres d’une même famille. C’est donc un lieu privé permettant aux proches de se recueillir de manière plus intime. Avant d’entreprendre des travaux de construction de cavurne, il est impératif d’acquérir une concession auprès de la commune d’inhumation.



Lire l'article

Monument cinéraire ou cavurne

Les personnes ayant choisi la crémation peuvent opter entre deux types de sépulture pour le dépôt des urnes : le monument cinéraire et le cavurne. Le monument cinéraire se distingue par la présence d’une stèle érigée au-dessus, tandis que le cavurne est tout simplement recouvert d’une dalle de fermeture. Ces deux options constituent une alternative au columbarium et à la dispersion des cendres funéraires.

Que vous souhaitiez créer un monument cinéraire ou conserver l’urne dans un cavurne, le choix de l’endroit qui matérialise le lieu du souvenir revêt une grande importance et vous permet d’honorer dignement le défunt. La sépulture cinéraire peut être personnalisée à l’image de l’être cher afin d’exprimer vos sentiments les plus purs.

Lire l'article

Columbarium

À la suite d’une crémation, la mise en columbarium fait partie des choix possibles qui s’offrent à la famille pour l’emplacement des cendres du défunt.
Mode de sépulture à part entière, le columbarium est un édifice construit hors-sol composé de niches qui sont destinées à accueillir les urnes.

Lire l'article

Restauration de sépulture

La pierre est un matériau de caractère et d’une durabilité exceptionnelle et elle est utilisée depuis longtemps dans la construction de monument. La plupart des monuments sont érigés à partir de ce matériau naturel noble qui est associé à la pureté. 3

Mais sous l’emprise du temps et en étant soumis aux aléas climatiques, les monuments funéraires en pierre peuvent subir une altération qui engendre des dégâts plus ou moins importants aux sépultures. Ce qui implique d’accorder plus d’attention dans leur entretien afin d’éviter que le lieu de repos du défunt soit définitivement dégradé.
Si votre monument a perdu un peu de son lustre, de nombreux professionnels de la restauration funéraire proposent leurs services. Ils proposent une rénovation partielle ou complète de la sépulture afin qu’elle retrouve sa beauté d’avant. Cet entretien de sépulture permet de redonner un coup d’éclat au monument funéraire et de profiter d’un lieu de recueillement soigné pour rendre hommage à la mémoire de vos proches notamment après une période de Covid19 telle que nous l’avons connu en 2020.

Lire l'article

Crémation, dispersion des cendres

La crémation est devenue très courante en France, le nombre de personnes qui privilégient cette pratique étant constamment en hausse ces dernières années.

Lire l'article
Tous les articles