Perte d’un être aimé

Faire le deuil de son conjoint, un processus long et douloureux.

Perte d’un être aimé : comment surmonter le deuil ?

La perte de l’être aimé n’est que rarement prévisible. Même victime d’une maladie chronique ou incurable, son départ n’est jamais moins douloureux. Un tel événement est toujours incompréhensible et la tristesse qu’il occasionne peut être dévastatrice. Il convient alors de trouver la force d’accepter cette le décès de son conjoint. Chaque personne réagit différemment face à ce processus de deuil.

Dans cet article, nous vous renseignons sur les étapes de deuil après la mort d’un être aimé.

Il faut savoir accepter et laisser partir cet amour qui vous a unit avec le défunt ou la défunte sans pour autant chercher à l’oublier

Le deuil de son couple

Le décès du conjoint ou de la conjointe ne se compare pas à une rupture ou à une séparation. Avec la mort, le couple disparait.

On peut perdre l’être aimé de vieillesse, suite à un accident, une maladie, un suicide, etc. Dans tous les cas, pour surmonter la période de souffrance, il est important de savoir faire le deuil du couple.

L’amour que le défunt vous a porté n’est plus là. Et vous aussi, vous n’aurez plus ce « toi » à aimer. Ce n’est évidemment pas simple mais, il faut savoir accepter et laisser partir cet amour qui vous a unit avec le défunt ou la défunte sans pour autant chercher à l’oublier. La vie doit reprendre un cours différent.

Avec la perte de l’être cher, la personne endeuillée ne sait plus où placer l’amour qu’il a porté pour sa moitié. Et pourtant, la mort de l’être aimé peut transformer les ressentis agréables de l’amour en un ouragan d’amertume. Pour s’en défaire, il est impératif de créer un tout autre rythme de vie, changer les petits rituels et adapter de nouveaux gestes au quotidien…

Le deuil de l’amour

Selon les convictions des amoureux, et encouragé par le rituel du mariage religieux, on admet que l’amour est éternel. C’est uniquement aux jours les plus sombres que la question se pose. L’amour est-il vraiment éternel ? La fameuse phrase « jusqu’à ce que la mort nous sépare », prononcée pendant la cérémonie de mariage, devient alors une réalité. Chacun essaie à sa façon de trouver le moyen de supporter la douleur. La meilleure manière de faire le deuil de l’amour, c’est d’apprendre à redevenir indépendant, à vivre seul(e), à reconstruire une autre vie et à assumer ses responsabilités envers la famille.

L’acceptation de la perte

Un mois, trois mois ou une année après le décès d’un être aimé, les souvenirs, qu’ils soient bons ou mauvais, font revenir la douleur. Il convient alors de ne pas chercher à éveiller ce qui est enfoui au fond de vous et de se concentrer sur les bases construites par l’amour et les projets concrétisés. Vous avez de merveilleux enfants ? Vous avez une belle maison ? Vous avez un joli jardin construit jour après jour après tant d’année ? Vous êtes vivant et vous êtes prêt(e) à continuer. Il ne faut pas oublier que le temps apaise et guérit de tout. La pensée positive est une arme parfaite pour terminer le deuil de l’être aimé.