Nécrologie
de Tonie Marshall

Née d’une famille d’acteurs

L’ancienne comédienne et réalisatrice de cinéma franco-américaine Tonie Marshall est décédée le 12 mars 2020 à Paris « des suites d’une longue maladie » a révélé son agent dans un communiqué. Elle est à ce jour l’unique réalisatrice à avoir remporté le César de la meilleure réalisation pour son film « Vénus beauté ».   Enfant d’un couple passionné par le cinéma, Tonie Marshall est la fille du réalisateur américain William Marshall et l’actrice française Micheline Presle. Pendant son enfance, elle a grandi à Paris à quelques mètres du studio des Ursulines. « Ma chambre donnait sur la cabine du projectionniste et j’apprenais des films par cœur », se souvenait-elle. Avant de débuter sur le grand écran, Tonie Marshall a étudié l’art dramatique auprès du metteur en scène Jean-Laurent Cochet. À l’âge de 21 ans, elle obtient un premier rôle dans « L'Événement le plus important depuis que l'homme a marché sur la Lune », un film réalisé par Jacques Demy dans lequel Catherine Deneuve et Marcello Mastroianni. Tonie Marshall a surtout joué des seconds rôles pendant sa carrière de comédienne. On retient notamment son personnage de prof d’histoire-géo dans le film humoristique « Les sous-doués » de Claude Zizi en 1980.

Tonie Marshall était la seule femme à avoir été récompensée par l’académie des Césars dans la catégorie meilleure réalisatrice

Le 7e art dans le sang

C’est en 1990 que Tonie Marshall se lance dans la réalisation, en autodidacte. Elle tourne son premier long métrage Pentimento, une comédie romantique avec laquelle elle a permis à Antoine de Caunes de décrocher un premier rôle dans le cinéma. En tant que metteur en scène, les scénarios de ses films sont écrits par elle-même avec un penchant pour la comédie des mœurs. L’ancienne actrice a une certaine préférence pour des personnages pleins de « singularité et de fantaisie », comme on a vu « Pas très catholique » ou encore « Enfants de salaud ». Des films dans lesquels elle met en scène la talentueuse Anémone, sa meilleure amie d’enfance, en dressant des portraits féminins saisissants. S’enchainent une dizaine de films avec des personnages souvent « décalés », mais toujours attachants, dont la comédie romantique et féministe à succès « Vénus beauté » (institut), mais aussi sa dernière œuvre « Numéro une » en 2017, racontant l’histoire d’une femme brillante pressentie pour diriger une entreprise au CAC 40.

Meilleure réalisation pour le film césarisé Vénus beauté (institut)

Tonie Marshall était la seule femme à avoir été récompensée par l’académie des Césars dans la catégorie meilleure réalisatrice. « Vénus beauté », sorti en 1999, a remporté 4 prix : meilleure réalisatrice, meilleur film français de l’année, meilleur scénario original, meilleur jeune espoir féminin (Audrey Tautou). « Il y avait ce petit salon de quartier, juste en bas de chez moi. Un matin je me suis arrêtée devant cette devanture aux néons rouges et verts. J’ai observé l’intérieur, avec ces esthéticiennes vêtues de leur blouse, et j’ai trouvé cette petite société attachante et amusante » racontait-elle dans une interview en 2013