Nécrologie
d’Eddie Van Halen

Crédit photo : Getty Images/Ethan Miller

Eddie Van Halen, son décès

Eddie Van Halen, guitariste et fondateur du groupe de hard rock Van Halen, est décédé le 6 octobre 2020, à Santa Monica (Californie). L’annonce a été faite sur Twitter par son fils, Wolfgang Van Halen. Depuis 2000, Eddie Van Halen se battait contre un cancer de la langue puis de la gorge. Il avait 65 ans.

Eddie Van Halen avait ravi les amateurs de « heavy metal ».

Eddie Van Halen, des formations musicales scolaires à Van Halen

Eddie Van Halen, de son nom de naissance Edward Lodewijk Van Halen, est né le 26 janvier 1955 à Nimègue (Pays-Bas). En 1962, sa famille s’installe à Pasadena où Eddie est bercé par la musique dès son enfance. Son père, musicien, l’y oriente naturellement et il commence ainsi à jouer du piano. Mais, rapidement, il s’intéresse à la guitare. Il forme avec son frère Alex, qui joue de la batterie, plusieurs formations musicales scolaires : The Trojan Rubber Company, The Broken Combs, The Space Brothers puis Mammoth. Ce dernier groupe est formé de trois membres : les deux frères et Mark Stone, puis Michael Anthony. Ces derniers sont des musiciens qui les accompagnent à la basse avec Eddie Van Halen comme lead vocal. Le chanteur David Lee Roth (dit Diamond Dave) les rejoint en 1974. Le groupe effectue des tournées autour de Los Angeles et performe dans le registre du hard rock. Mais, comme le nom Mammoth est déjà pris, ils le changent et c’est ainsi qu’est né Van Halen. Au début, ils jouent principalement dans les clubs californiens. Remarqué par Ted Templeman et Mo Ostin, de Warner Bros, le groupe enregistre son premier album, Van Halen, en 1978. Il connait un succès fulgurant notamment grâce au jeu d’Eddie Van Halen qui se distingue nettement, rivalisant avec le vocal de David Lee Roth. À l’époque, lors des tournées du groupe, Eddie joue le dos tourné au public pour cacher son jeu. Et, en raison de différends entre lui et Ted Templeman, il ouvre son propre studio ; le 5150 voit le jour en mars 1983.

Eddie Van Halen, la consécration

Eddie Van Halen connait sa notoriété en tant que guitariste l’année de la création du studio 5150. Il est connu pour sa dextérité à la guitare à 6 cordes. Mais aussi et surtout grâce à une approche technique peu connue et novatrice. En effet, vers le milieu des années 1970, le tapping commence à se développer aux États-Unis et certains guitaristes l’utilisent déjà. Mais c’est Eddie Van Halen qui la rend célèbre. Il en use dans le solo de Eruption, un des titres qui fait la renommée du groupe Van Halen. Puis, il apporte des idées novatrices sur son instrument. Il fait la commande d’une guitare aux spécificités qui lui sont propres, comme des mécaniques autobloquantes pour pouvoir jouer du vibrato intense. Il en résulte la Frankenstrat. Son jeu et la sonorité de sa guitare deviennent la tendance internationale du moment. On fait alors appel à lui pour des prestations ou pour des publicités. C’est le cas de Michael Jackson, en mai 1983, qui lui demande de jouer le solo de Beat it. Le succès mondial de la chanson et son solo devenu mythique le mettent au rang de guitariste virtuose. En 1985, il crée une des musiques du film Retour vers le futur. En 2012, après une tournée, le groupe enregistre des versions acoustiques de quelques-uns de leurs titres. Eddie Van Halen avait ravi les amateurs de « heavy metal » et, notamment, les fans du groupe Van Halen avec son jeu facilement reconnaissable. Mais, les amateurs de musique rock ont également su reconnaitre son génie. D’ailleurs, le magazine américain Rolling Stone l’avait d’abord classé 70e meilleur guitariste de tous les temps en 2008 puis 8e en 2011. Il a aussi composé les morceaux les plus célèbres de son groupe dont Jump, repris par l’équipe de l’Olympique de Marseille sur le terrain.