Crémation

Tout savoir sur la crémation

La perte d’un proche est douloureuse. Face à cet événement très éprouvant, la famille doit tout de même réaliser les démarches pour organiser les obsèques. Deux choix se présentent : l’enterrement et la crémation.

Cette deuxième option, encore confidentielle en 1979 avec à peine 1% de crémation, dépasse maintenant les inhumations dans le choix des français en grande partie liée à la déchristianisation de la société.

Toutefois, pour être sûr de prendre la bonne décision dans des délais courts, il est nécessaire de s’assurer d’avoir tout compris à propos de cette technique funéraire.

Après la prise de décision, il convient alors de se rendre auprès d’un crématorium pour discuter de la cérémonie. La pompe funèbre qui s’occupe du décès peut également gérer cette action

Principe de la crémation

Si un nombre considérable de gens reste encore réfractaire vis-à-vis de cette pratique, c’est parce qu’ils n’acceptent pas que la dépouille de leur proche soit réduite en cendre. En effet, la crémation, également appelée incinération, consiste à incinérer le corps du défunt. La crémation est prise en charge par des professionnels et la cérémonie se déroule dans l’enceinte d’un lieu dédié, nommé « Crématorium ». Il s’agit d’un établissement agréé par l’État.

Après la prise de décision, il convient alors de se rendre auprès d’un crématorium pour discuter de la cérémonie. La pompe funèbre qui s’occupe du décès peut également gérer cette action.

Le crématorium dispose d’un personnel qualifié pour orienter le choix de la cérémonie. Ce sont les conseillers funéraires et les maitres de cérémonie.

Certains crématoriums proposent des lieux particuliers afin de personnaliser chaque cérémonie de crémation. Les familles sont accueillies dans des lieux dédiés afin de rendre un dernier hommage au défunt. Ce moment de recueillement est très important avant de passer à la crémation proprement dite.

Prise de paroles et témoignages, passages musicaux… La famille peut également choisir son propre rituel cérémonial. Une fois que l’incinération est terminée, les cendres sont recueillies dans une urne funéraire pour être remises à la famille.

Nos services en lien avec cet article

Tous nos services

Que deviennent les cendres du défunt ?

⦁ Le jardin du souvenir :

Les cendres du défunt peuvent être dispersées dans un endroit spécifiquement dédié, situé dans un cimetière ou à proximité d’un crématorium. L’accès à ce lieu est libre et gratuit. Le personnel d’un crématorium est en mesure de guider la famille dans cette option.

⦁ Les monuments cinéraires :

- La cavurne : Il s’agit d’un monument cinéraire individuel et familial. Cela consiste à inhumer l’urne dans une sépulture personnalisée. Une cavurne se présente comme un petit caveau individuel enterré sous le sol et fermé d’un couvercle en granit ou béton. C’est comme si on enterrait le défunt, mais en cendre.

- Le columbarium : monument cinéraire collectif, cet endroit spécifique ressemble à des nids de pigeons. Après la crémation, les urnes cinéraires sont placées dans ces sortes de cases disposées dans un mur. Les cases sont personnalisables grâce à l’inscription du nom et prénom du défunt sur la porte.

La dispersion en pleine nature

Il est enfin possible de disperser les centres en pleine nature. Pour cela, les cendres ne doivent pas pouvoir se disperser même partiellement sur la voie publique ou dans un lieu public.

Ainsi les lieux autorisés sont la dispersion en mer, mais pas dans les cours d’eau, et la dispersion dans une grande étendue accessible au public dans un domaine privé tels que les forêts, prairies, champs. Dans cette seconde option, il conviendra néanmoins d’avoir l’autorisation préalable du propriétaire.

Enfin, il sera nécessaire de faire une déclaration à la mairie du lieu de naissance du défunt afin que le nom du défunt, la date et le lieu de dispersion des cendres soit inscrits sur le registre dédié.
Afin de connaitre toutes les conditions, il est préférable de se renseigner auprès de la Préfecture, de la Mairie ou des responsables d’un crématorium.

Consultez
nos
articles

Cavurne

Le cavurne est une sépulture composée de cases bétonnées qui a pour fonction de conserver les cendres des personnes ayant choisi la crémation. Affichant des dimensions plus importantes, il offre la possibilité d’installer un monument funéraire pour honorer la mémoire de l’être cher. .

Le cavurne est une sorte de caveau de petite taille creusé dans le sol et recouvert d’une dalle qui peut être en granit, en pierre, ou en marbre. Conçu la plupart du temps en béton préfabriqué, il peut accueillir une ou plusieurs urnes.

Le terme cavurne provient de la contraction de caveau et urne. À titre d’information, il est employé pour désigner la sépulture cinéraire et non le monument placé au-dessus, qui est appelé monument cinéraire.

En ce qui concerne le columbarium, il s’agit le plus souvent d’une construction collective qui comprend de nombreux habitacles pour déposer les urnes cinéraires. Réalisé en granite pour la plupart, il peut prendre différentes formes avec des cases disposées en plusieurs rangées. À l’inverse, le cavurne est une construction individuelle destinée à inhumer les urnes contenant les cendres des membres d’une même famille. C’est donc un lieu privé permettant aux proches de se recueillir de manière plus intime. Avant d’entreprendre des travaux de construction de cavurne, il est impératif d’acquérir une concession auprès de la commune d’inhumation.



Lire l'article

Monument cinéraire ou cavurne

Les personnes ayant choisi la crémation peuvent opter entre deux types de sépulture pour le dépôt des urnes : le monument cinéraire et le cavurne. Le monument cinéraire se distingue par la présence d’une stèle érigée au-dessus, tandis que le cavurne est tout simplement recouvert d’une dalle de fermeture. Ces deux options constituent une alternative au columbarium et à la dispersion des cendres funéraires.

Que vous souhaitiez créer un monument cinéraire ou conserver l’urne dans un cavurne, le choix de l’endroit qui matérialise le lieu du souvenir revêt une grande importance et vous permet d’honorer dignement le défunt. La sépulture cinéraire peut être personnalisée à l’image de l’être cher afin d’exprimer vos sentiments les plus purs.

Lire l'article

Columbarium

À la suite d’une crémation, la mise en columbarium fait partie des choix possibles qui s’offrent à la famille pour l’emplacement des cendres du défunt.
Mode de sépulture à part entière, le columbarium est un édifice construit hors-sol composé de niches qui sont destinées à accueillir les urnes.

Lire l'article

Restauration de sépulture

La pierre est un matériau de caractère et d’une durabilité exceptionnelle et elle est utilisée depuis longtemps dans la construction de monument. La plupart des monuments sont érigés à partir de ce matériau naturel noble qui est associé à la pureté. 3

Mais sous l’emprise du temps et en étant soumis aux aléas climatiques, les monuments funéraires en pierre peuvent subir une altération qui engendre des dégâts plus ou moins importants aux sépultures. Ce qui implique d’accorder plus d’attention dans leur entretien afin d’éviter que le lieu de repos du défunt soit définitivement dégradé.
Si votre monument a perdu un peu de son lustre, de nombreux professionnels de la restauration funéraire proposent leurs services. Ils proposent une rénovation partielle ou complète de la sépulture afin qu’elle retrouve sa beauté d’avant. Cet entretien de sépulture permet de redonner un coup d’éclat au monument funéraire et de profiter d’un lieu de recueillement soigné pour rendre hommage à la mémoire de vos proches notamment après une période de Covid19 telle que nous l’avons connu en 2020.

Lire l'article

Crémation, dispersion des cendres

La crémation est devenue très courante en France, le nombre de personnes qui privilégient cette pratique étant constamment en hausse ces dernières années.

Lire l'article
Tous les articles