Nécrologie de Ronald Bell

Le cofondateur du groupe Kool and the Gangest est décédé à son domicile dans les Îles Vierges américaines.

Ronald Bell, son décès

Musicien et cofondateur du groupe Kool and the Gang, Ronald Bell est décédé le 9 septembre 2020, à l’âge de 68 ans, à son domicile dans les Îles Vierges américaines. Le décès a été annoncé par un proche du groupe, Angelo Ellerbee, sans précision des raisons.

Ronald Bell n’était pas un simple musicien. Il était auteur, compositeur, arrangeur et chanteur, mais également producteur.

Ronald Bell, ses débuts avec « Kool and the Gang »

Ronald Bell, de son nom de naissance Ronald Nathan Bell, est né le 1er novembre 1951 à Youngston Ohio, Etats-Unis. On le connait également sous son nom musulman de Khalis Bayyan. Son père, un boxeur professionnel, voyage de ville en ville, ce qui lui fait rencontrer des musiciens de jazz, dont Miles Davis et Thelonious Monk. Il ramène chez lui des disques de ces musiciens qui bercent l’enfance de Ronald Bell. C’est ainsi qu’il est naturellement attiré par le genre et commence à apprendre à jouer en autodidacte du saxophone, en imitant des musiciens comme Lee Morgan, Art Blakey ou Wayne Shorter. En 1960, la famille déménage à Jersey City dans le New Jersey. Quatre ans après, en 1964, Ronald Bell monte un groupe de musique avec son frère Robert « Kool » Bell et cinq de leurs amis. Le groupe prend le nom de « Les Jazziacs », change souvent de nom avant que les membres se décident pour « Kool and the Gang » en 1969. Un nom qu’ils adoptent à la suite d’une erreur effectuée par le présentateur d’un club où ils jouent. En effet, le groupe se produit fréquemment dans des clubs et sur la scène new-yorkaise, dans Greenwich Village et au célèbre Apollo Theater de Harlem ; il se fait vite un nom. Il côtoie de célèbres musiciens de jazz, comme Pharoah Sanders dont les premières parties sont assurées par le groupe. « Kool and the Gang » jouent, à l’époque, une musique qui mélange jazz, soul et funk.

Ronald Bell, l’ascension de « Kool and the Gang »

C’est au cours d’une de leurs représentations dans un club, en 1969, que le groupe est repéré par le producteur Gene Redd. Il leur propose un contrat d’enregistrement sous le label « Redd Coach Records ». Leurs premiers albums ont une connotation très jazzy et ils connaissent un succès honorable. C’est à la sortie de l’album « Wild and Peaceful », en 1973, que le groupe connait le succès commercial. Dès lors, il est très productif et devient influent sur la scène jazz-funk. Au cours de la décennie, le groupe s’associe avec Eumir Deodato. De cette collaboration d’une dizaine d’années et avec le recrutement du chanteur James JT Taylor en 1978, le groupe sort quatre albums. Dans les faits, c’est Ronald Bell qui écrit les principaux tubes du groupe dont le plus populaire reste sans aucun doute « Celebration » (sorti en 1980). C’est principalement grâce à ses compositions que le groupe obtient en 1978 un « Grammy » pour sa contribution à la musique du film « Saturday Night Fever » avec John Travolta. Il fait alors son entrée dans le Songwriters Hall of Fame en 2018. Parallèlement, alors que son groupe « Kool and the Gang » continue de se produire sur scène et à faire des tournées dans le monde, Ronald Bell se dédie à une carrière solo. Son décès survient alors qu’il travaille encore son album intitulé « Kool Baby Brother Band ». Reconnu par ses pairs, Ronald Bell n’était pas un simple musicien. Il était auteur, compositeur, arrangeur et chanteur, mais également producteur. Avec son décès, le groupe « Kool and the Gang » perd ainsi son quatrième membre fondateur.