Nécrologie de Raoul Cauvin

Le père des BD Les Tuniques bleues, Raoul Cauvin est décédé.

Avis-de-deces-Raoul-Cauvin-PHOTOPQR-LeParisien-MAXPPP

Raoul Cauvin, son décès

Scénariste de bande dessinée belge, Raoul Cauvin est décédé d’un cancer incurable jeudi 19 août 2021. Il était connu pour avoir créé notamment Les tuniques bleues, L’Agent 212 ou encore Pierre Tombal. Il avait à son actif plusieurs séries humoristiques ; il était même l’un des scénaristes les plus prolifiques de sa génération. Raoul Cauvin est mort à l’âge de 82 ans.

Raoul Cauvin continue d’écrire des séries humoristiques : Les tuniques bleues, Sammy, mais aussi Les psy, Taxi Girl ou encore Les paparazzis.

Raoul Cauvin, de ses débuts dans la BD au succès

Raoul Cauvin est né le 26 septembre 1938 à Antoing (Belgique). Rien ne le prédestine à devenir scénariste de bande dessinée puisqu’il fait des études de lithographie publicitaire. À la fin de ses études, il vit de petits boulots avant d’être engagé, en 1960, aux éditions Dupuis. Il y travaille comme dessinateur de grilles de mots croisés et lettreur, puis caméraman au département dessin animé. Il commence alors à dessiner et à présenter ses scénarii, tous sont refusés. En 1964, un mini-récit est publié avant d’être suivi par d’autres, et mis en images par divers dessinateurs. Mais Raoul Cauvin ne rencontre pas encore le succès. En 1967, il crée Les tuniques bleues, une histoire racontant avec humour les aventures de deux soldats américains qui combattent les « Sudistes ». Le magazine Spirou publie alors qu’une demi-planche ou quelques pages des Tuniques bleues. Deux ans après, Raoul Cauvin crée sa première histoire à suivre, Câline et Calebasse (devenu, en 1974, Les Mousquetaires). Entre-temps, Les tuniques bleues gagnent en notoriété auprès des lecteurs. À partir de 1970, il collabore avec Raymond Macherot sur Mirliton avant de lancer sa seconde série à suivre, Sammy. Deux ans plus tard, les éditions Dupuis font de Raoul Cauvin leur pilier avec des dessins plus réalistes. À la fin de l’année 1972, un premier volume en album des Tuniques bleues est publié. Jusqu’en 1975, il lance 7 séries dont Le vieux bleu (1974). Mais c’est sans aucun doute L’agent 212 (1975), un agent de police débonnaire et gaffeur, qui lui confère enfin sa notoriété en tant que scénariste de BD.

Raoul Cauvin, des années 1980 à sa mort

Raoul Cauvin a déjà toute sa place au sein du journal Spirou lorsque la maison d’édition Dupuis perd son scénariste le plus prolifique, Maurice Tillieux. Il devient alors le scénariste incontournable de celle-ci dès 1978, sans pour autant en être le principal. Il crée, en 1981, Les femmes en blanc, des récits humoristiques en milieux hospitaliers. C’est l’occasion pour le journal d’introduire un humour grinçant. Il collabore entre-temps pour Spirou et Fantasio mais, il quitte la série après seulement 3 histoires. Il crée alors Pierre tombal, publié en 1983, une série qui pour la première confronte le journal avec la mort. Puis, il enchaîne sur des séries humoristiques comme Cédric (1986) qui devient un best-seller dans les années 2000. Raoul Cauvin collabore avec d’autres dessinateurs, hors Spirou, après avoir rompu son contrat d’exclusivité avec le magazine, comme c’est le cas pour Les Snorky, un dessin animé. En 1986, il crée L’année de la bière, une série humoristique sur les bistrots belges, série reprise par la suite par Dupuis sous le titre Du côté de chez Poje. Il crée également des séries sur le milieu professionnel pour traiter des sujets peu communs : la mort, la maladie, le voyeurisme, etc. Il devient le scénariste attitré du journal Spirou au début des années 1990. Raoul Cauvin continue d’écrire des séries humoristiques : Les tuniques bleues, Sammy, mais aussi Les psy, Taxi Girl ou encore Les paparazzis. En 1993, il participe également à la création de C.R.S = Détresse, mais de façon anonyme avant d’en devenir le scénariste officiel en 2000. Puis, il se fait de moins en moins présent pour ne sortir que Coup de foudre en 2008, puis Le bâtard des étoiles en 2016. Il cède ses droits sur Les tuniques bleues en 2019 et la dernière série qu’il écrit sort en 2021.

Scénariste prolifique, mais discret et peu aimé des critiques de bande dessinée, Raoul Cauvin était l’auteur de plus 400 albums vendus à plus de 50 millions d’exemplaires et traduits dans plusieurs langues. Les séries créées ont traversé des décennies. Il avait reçu plusieurs prix dans les années 1970 et le Grand Prix Saint-Michel en 2008 pour l’ensemble de son œuvre.