Nécrologie de Michel Bouquet

Le comédien Michel Bouquet est décédé mercredi 13 avril 2022 dans un hôpital de Paris. La disparition de cette légende du théâtre et du cinéma français a provoqué une vague de d’émotions. Ainsi, Pierre Richard s'est dit, sur Twitter, « immensément triste de sa disparition ». Nicolas Briançon s’est interrogé en ces termes : « Qui nous parlera maintenant comme lui du jeu, des auteurs, de notre métier ? ». Fabrice Luchini confiait, pour sa part, que le comédien « n’allait pas très bien depuis quelques mois » et qu’il « commençait à ne plus être maître de tous ses souvenirs ». Michel Bouquet était âgé de 96 ans.

Avis-de-deces-Necrologie-de-Michel-Bouquet-©Maxppp
  1. Écrire un message de sympathie
  2. Allumer une bougie de deuil
 

Michel Bouquet, un géant du théâtre et du cinéma

Michel Bouquet est né le 6 novembre 1925 à Paris. Après ses études, il enchaîne les petits boulots afin d’aider sa mère qui devait élever seule ses enfants. Ayant intégré le Conservatoire d’art dramatique, il fait alors ses premiers pas dans le monde du théâtre à l’âge de 17 ans dans « La première étape ». Il obtient ensuite son premier rôle principal dans « Roméo et Jeannette ». En 1977, il devient professeur au Conservatoire national supérieur d’art dramatique.

Sa carrière au théâtre est marquée par de nombreux grands rôles : « l’Avare » de Molière, « Le roi se meurt » d’Eugène Ionesco, « Le neveu de Rameau » de Diderot…

Talentueux, Michel Bouquet réussit à se faire rapidement une place dans le monde du cinéma. En 1947, il apparaît pour la première fois à l’écran dans le film « Monsieur Vincent » de Maurice Cloche. Il endosse ensuite de nombreux rôles. Il joue pour de grands réalisateurs (François Truffaut, Claude Chabrol ou encore Francis Veber…), aux côtés d’acteurs eux aussi talentueux (Jean-Paul Belmondo, Alain Delon, Jean Carmet ou encore Bruno Cremer…). Parmi ses films célèbres, nous pouvons citer : « La Mariée était en noir », « La Femmes infidèle », « Toto le héros », « Renoir » ou encore « Le Promeneur du Champ-de-Mars ».

Sa brillante carrière lui vaut des récompenses. Il obtient ainsi à deux reprises le lauréat du Molière du meilleur comédien (en 1998 et en 2005). Il reçoit également le César du meilleur acteur pour son rôle dans « Comment j’ai tué mon père » (en 2002). Puis, il décroche un Molière d’honneur (en 2014) et un Globe de cristal du meilleur comédien (en 2018).

Talentueux, Michel Bouquet réussit à se faire rapidement une place dans le monde du cinéma.

Michel Bouquet, un hommage national aux Invalides

L’Élysée a indiqué qu’un hommage national se tiendrait aux Invalides le 27 avril 2022, conformément au souhait de sa famille.

La disparition de Michel Bouquet a, en effet, provoqué une pluie d’hommage aussi bien sur les réseaux sociaux que sur les plateaux de télévision. Emmanuel Macron a déclaré sur Twitter : « Sept décennies durant, Michel Bouquet a porté le théâtre et le cinéma au plus haut degré d’incandescence et de vérité, montrant l’homme dans toutes ses contradictions, avec une intensité qui brûlait les planches et crevait l’écran. Un monstre sacré nous a quittés ».

Le comédien Fabrice Luchini a tenu à saluer la mémoire de Michel Bouquet sur RTL : « C’est un des très grands acteurs, car il avait trois choses essentielles. C’était un moine absolu de sacrifice de sa vie personnelle. (…) Il avait cette diction qui est unique dans l’histoire du théâtre. Et il avait cette voix magnifique ».

L’animateur Nikos Aliagas a posté une photo de Michel Bouquet sur Instagram, mettant en légende : « Avec sa mort, je réalise à quel point notre monde bruyant manque de sagesse et d’élégance, les monstres sacrés parlent peu, mais ils savent. Que la vie est aussi belle qu’injuste, aussi courte qu’éternelle ».