Nécrologie de Benjamin de Rothschild

Benjamin de Rothschild est décédé d’une crise cardiaque.

Benjamin de Rothschild, son décès

Benjamin de Rothschild, banquier franco-suisse et patron de la Rothschild Holding S.A, est décédé d’une crise cardiaque le 15 janvier 2021 à Pregny-Chambésy (Suisse). Il était connu pour être l’une des plus grosses fortunes françaises. Il avait 57 ans.

Il prend la direction de la Compagnie financière Edmond de Rothschild, après le décès de son père en 1997.

Benjamin de Rothschild, les finances dans le sang

Benjamin de Rothschild, est né le 13 juillet 1963 à Neuilly-sur-Seine. Il est le descendant de la branche dite « de Paris » de la famille de Rothschild. Son père, Edmond de Rothschild, est banquier comme ses prédécesseurs. Une fois son baccalauréat en gestion commerciale en poche, Benjamin de Rothschild suit des études universitaires aux États-Unis. Il revient en Europe en 1989 et crée, à Genève, la Compagnie de trésorerie Benjamin de Rothschild. Celle-ci est spécialisée dans la couverture des risques de change. Il travaille au développement de ses activités et c’est ainsi que la Compagnie s’occupe ultérieurement de la gestion quantitative, la gestion du risque et la finance responsable. Il prend la direction de la Compagnie financière Edmond de Rothschild, après le décès de son père en 1997. Il relance les activités auprès d’Israël en 1999 en créant Edmond de Rothschild Investment Services. Il change également l’orientation des activités de la Compagnie financière pour se focaliser sur la gestion d’actifs et les fusions-acquisitions. Il y parvient au début des années 2000. En 2010, la Compagnie financière Edmond de Rothschild devient un groupe familial. Les activités se passent essentiellement en France et en Suisse. Le rebranding des activités non financières du groupe est achevé en 2016. En 2019, il devient totalement privé en se retirant de la bourse de Zurich. Contrairement à son père, qui a dirigé le groupe jusqu’à sa mort, Benjamin de Rothschild passe les rênes de la direction à son épouse, Ariane de Rothschild.

Benjamin de Rothschild, ses activités non financières

Fils unique, Benjamin de Rothschild hérite, à la mort de son père, du Château Clarke à Listrac. Mais ce château n’est pas sa seule terre viticole. En effet, il possède d’autres domaines à travers le monde (Argentine, Afrique du Sud, Espagne ou encore Nouvelle-Zélande). Il est, par ailleurs, l’administrateur de la Compagnie vinicole Baron de Rothschild S.A et l’actionnaire du château Lafite Rothschild. Benjamin de Rothschild est également le propriétaire de biens hôteliers. Fervent défenseur des traditions, il développe la ferme fromagère familiale, Trente Arpents (producteur du brie de Meaux). Il s’intéresse également au monde journalistique et devient l’actionnaire majoritaire de la version française et africaine du magazine Slate (Slate.fr).
Alors qu’il se dit défenseur des espèces en danger et de la biodiversité, Benjamin de Rothschild effectue des safaris (chasses aux trophées), ce qui ternis son image. Il n’hésite pas à sortir des sentiers battus familiaux et se lance dans la course à la voile. En 2000, il crée une équipe, la Gitana Team.

Benjamin de Rothschild est l’héritier d’une dynastie de banquiers au nom mondialement connu. Convaincu de n’avoir jamais eu de légitimité en tant que tel, il a pourtant su bâtir un empire. En effet, il était le membre de la famille le plus fortuné, laissant un héritage conséquent à ses quatre filles. À la demande de la famille, son enterrement se fera en toute intimité.