Crémation, dispersion des cendres

La crémation et les lieux de dispersion des cendres

La crémation est devenue très courante en France, le nombre de personnes qui privilégient cette pratique étant constamment en hausse ces dernières années.

Le jardin du souvenir est mis gratuitement à la disposition des proches pour la dispersion des cendres de l’être cher. Il s’agit également d’un endroit permettant de conserver le souvenir et un lieu de recueillement pour la famille après la crise sanitaire 

Destination des cendres : ce que dit la loi

La dispersion des cendres est réglementée par la loi du 19 décembre 2008 relative à législation funéraire. Nous vous présentons les possibilités légales sur le devenir des cendres à l’issue d’une crémation.

Rappelons que selon l’article L. 2223-18-1 : « Après la crémation, les cendres sont pulvérisées et recueillies dans une urne cinéraire munie extérieurement d'une plaque portant l'identité du défunt et le nom du crématorium »

L’article L. 2223-18-2 précise les obligations quant aux dispositions des cendres d’un défunt dont le corps a donné lieu à une crémation :

- Soient elles peuvent être conservées dans l’urne cinéraire, qui peut être inhumée dans une sépulture ou déposée dans une case de columbarium ou encore scellée sur un monument funéraire à l’intérieur d’un cimetière ou d’un site cinéraire

- Soient elles peuvent être dispersées dans un espace aménagé à cet effet d’un cimetière ou d’un site cinéraire

- Soient elles peuvent être dispersées en pleine nature, sauf sur les voies publiques
En vertu de l’article L. 2223-18-3, la dispersion des cendres en pleine nature doit être déclarée à la mairie. L’identité du défunt, la date et le lieu de dispersion de ses cendres sont ensuite enregistrés au sein d’un registre.

Nos services en lien avec cet article

Tous nos services

Où disperser les cendres d’un défunt ?

Le jardin du souvenir
Espace cinéraire aménagé dans l’enceinte d’un cimetière ou d’un crématorium, le jardin du souvenir est mis gratuitement à la disposition des proches pour la dispersion des cendres de l’être cher. Il s’agit également d’un endroit permettant de conserver le souvenir et un lieu de recueillement pour la famille après la crise sanitaire par exemple. Les cendres sont répandues sur un lit de galets recouvrant le puits qui constituent cet espace de dispersion.


La dispersion des cendres en « pleine nature »
De nombreuses personnes choisissent cette option pour être en communion avec la nature. Néanmoins, que veut dire précisément disperser les cendres dans la « nature » ? La législation en vigueur définit cette notion par « les espaces naturels qui ne font l’objet d’aucun aménagement. Ainsi, la dispersion des cendres est autorisée dans les endroits tels que : la montagne, les forêts ou la mer. Cependant, elle est strictement interdite dans les espaces comme les voies publiques, les jardins privés ou publics, les champs, ainsi que les rivières, lacs ou fleuves aménagés.


La dispersion des cendres en mer
Disperser les cendres funéraires en mer est tout à fait légal sous certaines conditions. Il est impératif de respecter une distance d’au moins 3 milles des côtes (ce qui signifie environ 6 km des côtes) et utiliser une urne biodégradable pour une immersion en mer. Aussi, la dispersion des cendres doit se faire hors des voies et espaces publics maritimes clairement balisés ou délimités : port, côte, chenal d’accès…

Crémation et processus de deuil

La crémation est perçue de manière différente d’une personne à l’autre et peut impacter le déroulement du deuil. Organiser une cérémonie d’obsèques à l’image du défunt amène à trouver une façon de commémorer le souvenir de l’être cher (comme se recueillir dans le jardin de souvenir ou se réunir autour d’un repas en famille à une date anniversaire). Ce sont des étapes recommandées pour faciliter le travail du deuil.

Consultez
nos
articles

Cavurne

Le cavurne est une sépulture composée de cases bétonnées qui a pour fonction de conserver les cendres des personnes ayant choisi la crémation. Affichant des dimensions plus importantes, il offre la possibilité d’installer un monument funéraire pour honorer la mémoire de l’être cher. .

Le cavurne est une sorte de caveau de petite taille creusé dans le sol et recouvert d’une dalle qui peut être en granit, en pierre, ou en marbre. Conçu la plupart du temps en béton préfabriqué, il peut accueillir une ou plusieurs urnes.

Le terme cavurne provient de la contraction de caveau et urne. À titre d’information, il est employé pour désigner la sépulture cinéraire et non le monument placé au-dessus, qui est appelé monument cinéraire.

En ce qui concerne le columbarium, il s’agit le plus souvent d’une construction collective qui comprend de nombreux habitacles pour déposer les urnes cinéraires. Réalisé en granite pour la plupart, il peut prendre différentes formes avec des cases disposées en plusieurs rangées. À l’inverse, le cavurne est une construction individuelle destinée à inhumer les urnes contenant les cendres des membres d’une même famille. C’est donc un lieu privé permettant aux proches de se recueillir de manière plus intime. Avant d’entreprendre des travaux de construction de cavurne, il est impératif d’acquérir une concession auprès de la commune d’inhumation.



Lire l'article

Monument cinéraire ou cavurne

Les personnes ayant choisi la crémation peuvent opter entre deux types de sépulture pour le dépôt des urnes : le monument cinéraire et le cavurne. Le monument cinéraire se distingue par la présence d’une stèle érigée au-dessus, tandis que le cavurne est tout simplement recouvert d’une dalle de fermeture. Ces deux options constituent une alternative au columbarium et à la dispersion des cendres funéraires.

Que vous souhaitiez créer un monument cinéraire ou conserver l’urne dans un cavurne, le choix de l’endroit qui matérialise le lieu du souvenir revêt une grande importance et vous permet d’honorer dignement le défunt. La sépulture cinéraire peut être personnalisée à l’image de l’être cher afin d’exprimer vos sentiments les plus purs.

Lire l'article

Columbarium

À la suite d’une crémation, la mise en columbarium fait partie des choix possibles qui s’offrent à la famille pour l’emplacement des cendres du défunt.
Mode de sépulture à part entière, le columbarium est un édifice construit hors-sol composé de niches qui sont destinées à accueillir les urnes.

Lire l'article

Restauration de sépulture

La pierre est un matériau de caractère et d’une durabilité exceptionnelle et elle est utilisée depuis longtemps dans la construction de monument. La plupart des monuments sont érigés à partir de ce matériau naturel noble qui est associé à la pureté. 3

Mais sous l’emprise du temps et en étant soumis aux aléas climatiques, les monuments funéraires en pierre peuvent subir une altération qui engendre des dégâts plus ou moins importants aux sépultures. Ce qui implique d’accorder plus d’attention dans leur entretien afin d’éviter que le lieu de repos du défunt soit définitivement dégradé.
Si votre monument a perdu un peu de son lustre, de nombreux professionnels de la restauration funéraire proposent leurs services. Ils proposent une rénovation partielle ou complète de la sépulture afin qu’elle retrouve sa beauté d’avant. Cet entretien de sépulture permet de redonner un coup d’éclat au monument funéraire et de profiter d’un lieu de recueillement soigné pour rendre hommage à la mémoire de vos proches notamment après une période de Covid19 telle que nous l’avons connu en 2020.

Lire l'article

Construction du caveau funéraire

La sépulture avec caveau compte parmi les options possibles pour les bénéficiaires d’une concession.
Dans le cas d’un caveau funéraire, l’enterrement est pratiqué dans une fosse bétonnée qui peut recevoir plusieurs cercueils.

Lire l'article
Tous les articles