Nécrologie
de Zizi Jeanmaire

zizi Jeanmaire, la femme

La célèbre danseuse de ballet, meneuse de revue, chanteuse et comédienne Zizi Jeanmaire, est décédée le 17 juillet à Tolochenaz en Suisse. Selon sa fille Valentine Petit, elle est morte paisiblement dans son sommeil. Elle avait 96 ans.

Pour lui rendre hommage, une cérémonie publique aura lieu en septembre.

Zizi Jeanmaire, sa carrière de danseuse

Zizi Jeanmaire, de son nom de naissance Renée Marcelle Jeanmaire, est née le 29 avril 1924 à Paris. Elle est entrée à l'École de danse de l'Opéra de Paris à l’âge de 9 ans. C’est à cette époque qu’elle fait la rencontre de son futur époux, Roland Petit qui y a aussi poursuivi des cours de danse. En 1940, elle intégre le corps de ballet de l’Opéra qu’elle quittera après 4 ans pour les Ballets de Monte-Carlo. Elle n’y restera finalement qu’une année et intégrera les Ballets des Champs-Élysées que Roland Petit a créés. A nouveau, elle n’y restera que quelques mois pour de nouveau rejoindre les Ballets de Monte-Carlo. C’est en 1948, alors que Roland Petit vient de créer Les Ballets de Paris que Zizi Jeanmaire le rejoint de nouveau pour en devenir la danseuse étoile. C’est à cette époque qu’elle se coupe les cheveux à la demande de Roland petit, un look qu’elle gardera tout au long de sa carrière. C’est elle qui a créé le rôle-titre du ballet « Carmen » en 1949 sur la chorégraphie de Roland Petit qu’elle a joué dans le monde entier. Leur collaboration a continué l’année suivante avec « La croqueuse de diamants », avec en sus les chansons de Raymond Queneau qu’elle a interprétées. Entre les deux titres, elle adoptera le nom de Zizi et c’est grâce à ce titre qu’elle sera repérée par le réalisateur-producteur Howard Hughes et qui l’a engagera pour tourner à Hollywood dans « Hans Christian Andersen et la Danseuse », toujours sur la chorégraphie de Roland Petit. Suite à cela, elle quittera à nouveau les Ballets de Paris pour jouer dans la comédie musicale « Gril in PinkTights » à Broadway. Après leur expérience américaine, Roland Petit créera La Revue des Ballets de Paris puis La Revue à l'Alhambra en 1961. C’est au cours de la même année qu’a été créé le célèbre numéro « Mon truc en plumes » avec des costumes d’Yves Saint-Laurent. Dès lors, Zizi Jeanmaire s’est pour ainsi dire convertie au music-Hall. Elle devient une figure emblématique dans ce domaine grâce notamment à la revue « Zizi je t'aime » en 1972 avec des musiques et des chansons des grands noms de l’époque.

Zizi Jeanmaire, chanteuse et comédienne

Zizi Jeanmaire en tant que meneuse de revue a aussi embrassé la chanson. En effet, tour à tour, elle était selon les besoins des spectacles danseuse et chanteuse. Chanteuse à part entière également, elle a interprété des grands noms dont Serge Gainsbourg. C’est grâce à elle que Jean Ferrat a connu la notoriété. Mais elle a aussi sa propre discographie comprenant les titres des music-halls dans lesquels elle a joué. On distinguera entre autres « La croqueuse de diamants », « La java », « Ça, c’est Paris », « Moi, si je le voulais je le pourrais », « Le nougat », « Irma la douce », « L’amour », « Je te tuerai d’amour », « Zizi chante Paris » avec 4 titres, « D’aventure en aventure », « Ma valse », « Avec le anges », « Paris bohême », et les compilations de ses revues qui comptent neuf 33 tours 30cm. En 2000, elle a sorti « La Vie Zizi » et en 2003 « La liberté est une fleur » qui est un livre-disque sur des textes de Marcel Aymé et Raymond Queneau. Enfin en 2007 est sorti « Plumes et Diamants » qui est coffret de vidéos. Comédienne accomplie, elle a joué au théâtre et au cinéma. Elle a ainsi tourné 6 films dont « Hans Christian Andersen et la Danseuse », « Folies-Bergères » ou « Les collants noirs ». Elle a également sorti deux documentaires : « Zizi Jeanmaire légendaire » et « Roland Petit à Marseille ». De 1954 à 1992, elle a fait des incursions au théâtre en jouant notamment dans la comédie musicale « The Girl in Pink Tights » en 1954 et l’opérette « Patron » en 1959. Elle a aussi joué dans « La dame de chez Maxime », « Can-Can » et « Marcel et la belle excentrique ». En 2000, elle passe en revue et en chansons sa carrière, interprétant aussi quelques titres créés par sa fille Valentine Petit. Zizi Jeanmaire qui a joué dans plusieurs spectacles et sur des scènes prestigieuses, passant du Lido au Moulin Rouge, aura contribué à faire fait bouger les lignes dans le monde de la danse. À jamais, elle restera la figure emblématique dans ce domaine. Pour lui rendre hommage, une cérémonie publique aura lieu en septembre.