Nécrologie de Shinzo Abe

Shinzo Abe, ancien premier ministre du Japon, est mort assassiné le 8 juillet 2022, à Kashihara. Il a succombé à une blessure par balle alors qu’il prononçait un discours durant le rassemblement électoral à Nara. Selon un témoin : « Le premier tir a fait le bruit d’un jouet. Il n’est pas tombé et il y a eu une grosse détonation. Le deuxième tir était plus visible, on pouvait voir l’étincelle et de la fumée ». Âgé de 67 ans, Shinzo Abe est décédé à l’hôpital.

Avis-de-deces-Shinzo-Abe-©Jorge-Silva-Reuters

Shinzo Abe, ancien premier ministre du Japon

Shinzo Abe est né le 21 septembre 1954 dans la ville de Nagato. Plusieurs membres de sa famille ont occupé des fonctions politiques et ont marqué l’histoire du Japon. Ainsi, son grand-père maternel fut le premier ministre du Japon entre 1957 et 1948.

En 1977, Shinzo Abe obtient un diplôme en Sciences Politiques à l’Université de Seiki. Il décide de poursuivre ses études à l’université de Californie du Sud. De retour au Japon, il travaille en tant que cadre dans une entreprise spécialisée dans la construction métallique.
Dans les années 1980, Shinzo Abe devient l’assistant de son père qui accède au pouvoir en tant que ministre des Affaires étrangères. Deux ans après le décès de celui-ci (1991), il est élu député. Il poursuit sa carrière politique en tant que secrétaire général du Parti Libéral Démocrate.

En septembre 2006, Shinzo Abe obtient le poste de premier ministre du Japon. Il démissionne de son poste un an plus tard à cause d’une colite ulcéreuse. En 2019, Shinzo Abe fait son retour sur le devant de la scène politique. Il est élu une seconde fois président du Parti Liberal Démocrate (septembre 2012). Trois mois plus tard, Shinzo Abe est nommé à nouveau premier ministre. En 2020, il renonce à son poste à la suite de l’aggravation de son état de santé.

Shinzo Abe a marqué l’histoire du Japon par sa politique de relance économique.

Shinzo Abe obtient le poste de premier ministre du Japon.

Décès de Shinzo Abe, des hommages du monde entier

La façon dont Shinzo Abe est décédé a choqué le monde entier. Emmanuel Macron lui rend hommage à travers une publication sur Twitter : « un grand premier ministre qui dédia sa vie à son pays et œuvra à l’équilibre du monde ». Il adresse « au nom du peuple français » ses « condoléances aux autorités et au peuple japonais ».

Le chancelier allemand Olaf Scholz se dit « stupéfait et profondément attristé » après avoir pris connaissance de « l’attentat mortel perpétré contre Shinzo Abe ».

Le chef du Gouvernement italien déclare que « l’Italie est bouleversée par le terrible attentat qui frappe le Japon et son débat démocratique libre ».

La présidente de la Commission européenne Ursula Von der Leyen qualifie le meurtre de Shinzo Abe d’acte « lâche et brutal ». Selon elle, l’ancien premier ministre japonais était un « un grand démocrate et défenseur d’un ordre mondial multilatéral ».