Nécrologie de Marge Champion

Marge Champion est décédée le 21 octobre 2020 à Los Angeles.

Marge Champion, son décès

Marge Champion, danseuse, chorégraphe et actrice américaine, est décédée le 21 octobre 2020 à Los Angeles (États-Unis). La cause de son décès n’a pas été communiquée. Elle faisait partie de ces acteurs de l’âge d’or hollywoodien. Elle avait 101 ans.

Elle est choisie pour servir de modèle pour les gestuelles de la célèbre Blanche-Neige.

Marge Champion, la modèle pour les films d’animation

Marge Champion, de son nom de naissance Marjorie Celeste Belcher, est née le 2 septembre 1919 à Los Angeles. Son père est directeur de la Celeste School of Dance à Los Angeles, et réalisateur de séquences de danse dans des films. Elle suit des cours et commence à danser sous la direction de son père dès son plus jeune âge. Elle fait ses premiers pas sur scène à l’âge de 11 ans, dans « Carnival in Venice », un ballet de son père. En 1933, un chasseur de talent visite son école en vue d’une audition pour un dessin animé. Marge Champion est alors sélectionnée avec deux autres élèves. Elle est choisie pour servir de modèle pour les gestuelles de la célèbre Blanche-Neige, notamment pour sa danse avec les Sept Nains (1937). Quelques années plus tard, en 1940, elle est de nouveau appelée par les studios Disney pour servir de modèle à la Fée Bleue dans Pinocchio. Il en est de même pour la séquence de danse dans Fantasia, où elle est modèle pour l’hippopotame Hippo Hyacinth. Une danse dont elle est la chorégraphe. Les studios Disney font encore appel à Marge Champion pour le personnage de M.Stork, la cigogne dans Dumbo (1941).

Marge Champion, l’actrice

Danseuse talentueuse, Marge Champion s’intéresse également au cinéma. Elle apparait dans Honor of the West et dans All Women Have Secrets, sous le pseudonyme de Marjorie Bell. Elle se marie, en 1947, avec le danseur et chorégraphe Gower Champion avec qui elle va connaitre la notoriété. En effet, le couple est célèbre au cinéma et apparait dans des films musicaux comme Show Boat, Lovely to Look At, Give a Girl a Break et Jupiter’s Darling. À noter que Marge Champion obtient, en 1936, son diplôme de chant de la Hollywood High School Girls’ Senior Glee Club. Entre-temps, le couple se produit aussi sur les scènes de Broadway pour des comédies musicales, dont Lend an Ear and Make a Wish. Après quoi, ils font une brève apparition à la télévision, dans leur propre sitecom The Marge and Gower Champion Show (1957). Gower Champion se consacre ensuite à la réalisation tandis que Marge Champion continue de travailler pour le cinéma. Elle apparait dans The Party et The Swimmer (1968). Lorsque le couple se sépare, en 1973, Marge Champion se consacre à la danse mais, cette fois-ci, en tant que chorégraphe. Parmi ses œuvres, on peut citer Whose Life Is It Anyway ?, The Day of the Locust et Queen of the Stardust Ballroom, pour laquelle, elle reçoit un Emmy Award en 1975. Elle enseigne également la danse au Jacob’s Pillow Dance Festival. Elle est aussi membre du Berkshire Theatre Festival. L’État du Massachusetts lui décerne un Commonwealth Award, la citant comme mécénat des arts. En 2002, Marge et Gower Champion reçoivent un American Choregraphy Awards pour l’ensemble de leur carrière. Marge Champion apparait pour la dernière fois dans un film documentaire, en 2010 (Keep Dancing, de Greg Vander Veer). La génération actuelle et celle à venir ne verront plus Blanche-Neige de la même façon : les gestuelles de Marge Champion l’ayant rendue plus qu’humaine.