Nécrologie de Jean Graton

L’auteur de BD et créateur de Michel Vaillant est décédé à Bruxelles.

Avis-de-deces-Jean-Graton-©Maxppp-DanielFouray-PhotoPQR-Ouest-France

Jean Graton, son décès

Jean Graton, scénariste et dessinateur de bande dessinée franco-belge, est décédé le 21 janvier 2021 à Bruxelles. La cause de son décès n’a pas été communiquée par les éditions Dupuis qui ont fait l’annonce. Jean Graton était notamment connu pour avoir créé le célèbre personnage de Michel Vaillant. Il avait 97 ans.

Michel Vaillant devient le héros de 79 tomes et emmène des générations de lecteurs à travers les circuits

Jean Graton, ses débuts dans la bande dessinée

Jean Graton est né le 10 août 1923 à Nantes. Sa mère décède alors qu’il n’est âgé que de 11 ans. Son père, commissaire au Club motocycliste nantais et organisateur de courses régionales, l’élève alors seul. Jean Graton assiste à ses premières 24 Heures du Mans, dès l’âge de 14 ans. Dès lors, il se prend de passion pour l’automobile, en plus du dessin. Mais, la guerre fait de son père un prisonnier. Jean Graton doit alors se débrouiller pour subvenir à ses besoins. C’est ainsi, qu’après avoir travaillé dans un chantier naval comme ajusteur, il décide de quitter la France pour s’installer dans la capitale de la bande dessinée, Bruxelles (1947). Avant de pouvoir réaliser son rêve, devenir dessinateur de BD, il est contraint de passer d’abord par la publicité. En 1949, il est engagé au journal Le sport. C’est seulement en 1951 qu’il se présente à l’agence World’s Press, fournisseur d’histoires au journal Spirou. C’est au sein de cette agence que sa carrière de dessinateur de bande dessinée commence. Il débute comme illustrateur des Histoires de l’oncle Paul et en profite pour apprendre également le métier. Au bout d’un an, il propose ses propres créations au journal Tintin, sous forme de récits relatifs au sport. En 1953, il sort sa première fiction, La première ronde, une histoire qui a pour cadre le Grand Prix de Formule 1 de Belgique. Le rédacteur en chef lui suggère alors de créer un héros pilote de course. Jean Graton commence ainsi à travailler le personnage de Michel Vaillant.

Jean Graton, de Michel Vaillant à la retraite

En attendant de trouver le nom et les caractéristiques de Michel Vaillant, Jean Graton continue de réaliser des récits avec pour cadre le milieu sportif. En 1957, le sympathique pilote de course automobile, Michel Vaillant, parait pour la première fois. Le premier album est édité sous le titre Le grand défi, en 1959. Dès lors, Michel Vaillant devient le héros de 79 tomes et emmène des générations de lecteurs à travers les circuits d’Europe et d’Amérique. Jean Graton crée son propre studio en 1962, le Studio Graton. Il travaille avec toute une équipe pour raconter les aventures de Michel Vaillant. En 1966, il lance Les Labourdet, une série qui raconte l’histoire d’une famille. Le scénario est de son épouse, Francine ; les illustrations de Jean Graton et son équipe. Les neuf épisodes sont publiés dans l’hebdomadaire Chez nous. Dix ans plus tard, il crée Julie Wood, une pilote de moto. Après 8 tomes, elle rejoint Michel Vaillant et un autre pilote, Steve Warson, dans l’épisode Paris-Dakar. En 1982, il fonde sa propre maison d’édition, Graton éditeur, et les aventures de Michel Vaillant sont désormais publiées sous ce label. Pour donner un nouveau souffle au héros, il passe la main à son fils, Philippe, pour écrire les scénarii (1994). Il lance parallèlement Les dossiers Michel Vaillant. Jean Graton prend sa retraite en 2004, tout en gardant un œil sur la suite des aventures de son héros. Et comme pour légitimer les aventures de ce dernier, une voiture de course, La Vaillante N°31, gagne le Championnat du monde d’endurance 2017 de sa catégorie.

Jean Graton est sans conteste un des plus grands scénaristes et dessinateurs de bande dessinée. Il a été fait commandeur de l’Ordre des Arts et Lettres (France) avant d’être nommé, l’année suivante, chevalier de l’Ordre de Léopold (Belgique). Jean Graton avait reçu le Grand Prix Saint-Michel, principal prix de bande dessinée belge, pour l’ensemble de sa carrière.