Nécrologie de Bruno Martini

Le footballeur Bruno Martini est décédé le 20 octobre 2020, à Montpellier.

Bruno Martini, son décès

Bruno Martini, ancien gardien de but d’Auxerre et de l’équipe de France de football, est décédé le 20 octobre 2020, à l’hôpital Arnaud-de-Villeneuve, à Montpellier. Sa mort fait suite à un arrêt cardio-respiratoire pour lequel il a été hospitalisé le 12 octobre 2020. Il a évolué, durant la majorité de sa carrière, au sein de l’équipe de l’AJ Auxerre. Il avait 58 ans.

Bruno Martini assure alors avec brio son rôle de gardien de but de l’AJ Auxerre.

Bruno Martini, le gardien de but

Bruno Martini est né le 25 janvier 1962 à Nevers. Lui qui se destine à devenir professeur d’EPS, il commence à jouer au foot un peu par hasard. Il commence alors sa carrière, d’abord à Nevers (de 1979 à 1981), puis au sein de l’AJ Auxerre. Il y reste peu de temps. Guy Roux, entraîneur de l’époque, l’envoie à l’AS Nancy pour qu’il se « fasse la main ». Il y reste pendant deux ans (de 1983 à 1985). Il s’impose et devient rapidement titulaire. De retour à Auxerre (en 1985), il est immédiatement titularisé, à la place de Joël Bats parti pour le PSG. Bruno Martini assure alors avec brio son rôle de gardien de but de l’AJ Auxerre. Il est appelé pour intégrer l’équipe de France Espoir, avec qui il gagne l’Euro 1988. Il est de ceux qui, en une décennie et sous les baguettes de Guy Roux, participent à l’ascension de l’AJ Auxerre. Bruno Martini est sélectionné dans l’équipe de France, pour la première fois en 1987. Il a porté le maillot tricolore 31 fois, participant au palmarès de l’équipe : vainqueur du Tournoi de France (1988) et de la coupe Kirin (1994), demi-finaliste du Championnat d’Europe (1996). En raison de ses blessures, il perd petit à petit sa place au sein de l’équipe nationale et est sélectionné pour la dernière fois en 1996. Toujours pour cause de blessures, Bruno Martini ne participe pas à la victoire de l’AJ Auxerre en Coupe de France (saison 1994). Il quitte alors l’AJ Auxerre pour Montpellier HSC, où il va officier jusqu’en 1999 (année de sa retraite). Tout au long de sa carrière, Bruno Martini est élu gardien européen de l’année en 1991, Étoile d’or France football en 1987 et en 1991, gardien de l’équipe idéale de l’AJ Auxerre des années 1977-2007.

Bruno Martini, l'entraîneur de gardiens de but

Après son départ de Montpellier HSC, Bruno Martini intègre la DTN (Direction technique Nationale) du football français. Il devient l’entraîneur des gardiens de l’équipe de France entre 1999 et 2010. Titulaire du DEPF (Diplôme d’entraîneur professionnel de football), du Certificat de formateur et du Certificat d’entraîneur de gardiens de but, il prend l’initiative de mettre en place la formation d’entraîneur spécifique gardien de but pour le haut niveau. En 2014, Bruno Martini intègre le Montpellier Hérault Sport Club (MHSC) et prend rapidement en mains l’équipe première MHSC. En tant qu’entraîneur des gardiens de but de l’équipe de France, il est Champion de l’Europe des Nations en 2000, vainqueur de la Coupe des confédérations en 2001 et en 2003, et finaliste de la Coupe du monde en 2006. Il est également vice-champion d’Europe des moins de 19 ans en 2013. Discret, mais efficace sur sa ligne, Bruno Martini était un gardien de but peu expressif, souvent considéré comme froid et distant. Il eut une carrière brillante, mais malheureusement gâchée par des blessures. Détenteur de quelques records, dont 892 minutes sans but encaissé avec l’AJA et sélectionné à tous les maths des Éliminatoires du Championnat d’Europe de football 1992 en les remportant tous, Bruno Martini était sans conteste l’un des grands gardiens de but du football français.