Assistance aux aidants

La prise en charge des Aidés en cas de problème de santé du Proche Aidant

Une maladie soudaine, une hospitalisation non programmée, un confinement médicalement prescrit, des situations d’urgence qui ne permettent plus à l’aidant d’assurer une présence quotidienne auprès de ses aidés.

En quelques heures le centre d’appel doit pouvoir confirmer la prise en charge de l’aidé par un ou plusieurs professionnels.

Le rôle critique des Proches Aidants

Si, comme onze millions de Français, vous aidez régulièrement un proche fragilisé, il vous faut alors trouver un ou plusieurs professionnels de confiance pour prendre votre relai auprès de la personne aidée. Cette personne, que ce soit un conjoint ou un parent âgé, un enfant ou un proche souffrant d’un handicap ou d’une maladie, dépend de vous pour se maintenir dans son cadre habituel. Vous pouvez aussi être en charge d’un ami ou d’un voisin.


Vous habitez loin de votre aidé, mais une personne de confiance s’occupe d’un parent isolé. La maladie ou l’hospitalisation de cette personne se traduit par les mêmes conséquences critiques pour votre parent. Qui va pouvoir l’assister au quotidien en attendant la guérison de l’aidant habituel ?
S’occuper d’un aidé peut mobiliser, vous ou l’aidant habituel, plusieurs heures chaque jour. Bien souvent, l’aidant doit se rendre plusieurs fois par jour au domicile de l’aidé.


Les tâches de la vie quotidienne sont en effet multiples. Aide à la toilette, respect des ordonnances, préparation des repas et ménage, achats de médicaments, accompagnements à des rendez-vous médicaux programmés, prise en charge d’un animal de compagnie, la liste est très large et évolue en permanence.

Nos services en lien avec cet article

Tous nos services

Une situation de crise en cas de problème de santé de l’Aidant

Dès lors, en cas d’immobilisation pour raisons médicales de l’aidant, comment s’assurer que l’aidé pourra continuer de recevoir tout le support nécessaire qui lui permettra de rester à son domicile ? Mobiliser en quelques heures, partout en France, des professionnels, qu’il s’agisse d’aide-ménagère ou d’aide à la personne, n’est pas une simple affaire. On ne peut pas faire rentrer n’importe qui au domicile d’une personne fragilisée. Si l’urgence se déclare la veille d’un pont, un jour férié ou encore un week-end, les difficultés sont encore plus grandes.


L’interruption brutale du support de l’aidant, souvent vécu comme une catastrophe, se traduit bien souvent par le transfert de l’aidé dans une structure médicale externe, un centre de soins ou un EHPAD. Tout cela génère une très grande angoisse, tant pour l’aidé que pour l’aidant, sans parler de frais financiers supplémentaires conséquents. Cela peut aussi impacter fortement la santé physique de l’aidé, et même ralentir la guérison de l’aidant.

Les contrats d’assistance aux Proches Aidants

Fort heureusement, des solutions pour faire face à ce type de situations critiques sont désormais disponibles. Pour quelques euros par mois, il est possible de souscrire un contrat d’assistance qui prendra le relai de l’aidant en cas d’indisponibilité pour raisons médicales de ce dernier.


Les meilleurs contrats offrent une très grande souplesse.
• Pas de questionnaire médical, ni pour l’aidant, ni pour l’aidé.
• Aucune limite d’âge pour l’aidé et possibilité de bénéficier d’un tel contrat pour l’aidant jusqu’à un âge avancé (90 ans pour certains contrats ; en effet dans un couple âgé, il est fréquent que l’un veille sur l’autre à la santé précaire).
• Possibilité de contacter un numéro d’urgence à tout moment (24 heures sur 24 et 7 jours sur 7) afin de déclencher la prise en charge de l’aidé.


C’est justement au moment de l’appel que l’aidant ou la personne qui contacte le numéro d’urgence précise l’ensemble des tâches effectuées auprès de l’aidé (passage des consignes). En quelques heures le centre d’appel doit pouvoir confirmer la prise en charge de l’aidé par un ou plusieurs professionnels.
Certains contrats permettent à un autre proche aidant de se rendre auprès de la personne aidée le temps que l’aidant habituel se rétablisse. Toutefois cela implique des frais de transport et d’hébergement additionnels que seuls les meilleurs contrats prennent en charge.
En général l’aidant se rétablit en quelques jours. Mais dans certains cas, l’arrêt peut être plus long. Dans le cas de l’épisode pandémique récent un porteur asymptomatique, doit, sur avis médical, s’isoler pour quatorze jours.


L’épisode de confinement lié au Covid-19 a tristement démontré comment en quelques heures de très nombreuses personnes fragilisées peuvent se trouver isolées. Cela s’est traduit par une mise en avant dans les médias du rôle critique que jouent dans notre pays les proches aidants. Eux-mêmes sont fragilisés, exposés aux maladies et trop souvent obligés de renoncer pour un temps au soutien de leurs aidés. Alors pour une contribution mensuelle du prix d’un paquet de cigarettes ou d’une place de cinéma, les contrats d’assistance aux aidants sont véritablement la solution à mettre en place sans plus attendre pour garantir la tranquillité d’esprit tant des aidants que des aidés.





La recommandation d’avis-de-deces.net : Deux semaines de couvertures consécutives, plusieurs remplacements chaque année, ce sont les conditions que l’on doit retrouver dans les contrats les plus performants. Ainsi, lorsque l’indisponibilité de l’aidant se prolonge, ces garanties laissent le temps de trouver des solutions pérennes et de vivre cet épisode difficile bien plus sereinement.



Avis-de-deces.net a sélectionné pour vous le meilleur contrat du marché
Parce que nous sommes conscients qu’il n’est pas toujours évident de bien comprendre les différences entre les contrats, les garanties offertes, ce qui est couvert et ce qui est exclu, nous avons sélectionné pour vous le contrat qui nous semble répondre le mieux aux attentes des aidants.

Consultez
nos
articles

Cavurne

Le cavurne est une sépulture composée de cases bétonnées qui a pour fonction de conserver les cendres des personnes ayant choisi la crémation. Affichant des dimensions plus importantes, il offre la possibilité d’installer un monument funéraire pour honorer la mémoire de l’être cher. .

Le cavurne est une sorte de caveau de petite taille creusé dans le sol et recouvert d’une dalle qui peut être en granit, en pierre, ou en marbre. Conçu la plupart du temps en béton préfabriqué, il peut accueillir une ou plusieurs urnes.

Le terme cavurne provient de la contraction de caveau et urne. À titre d’information, il est employé pour désigner la sépulture cinéraire et non le monument placé au-dessus, qui est appelé monument cinéraire.

En ce qui concerne le columbarium, il s’agit le plus souvent d’une construction collective qui comprend de nombreux habitacles pour déposer les urnes cinéraires. Réalisé en granite pour la plupart, il peut prendre différentes formes avec des cases disposées en plusieurs rangées. À l’inverse, le cavurne est une construction individuelle destinée à inhumer les urnes contenant les cendres des membres d’une même famille. C’est donc un lieu privé permettant aux proches de se recueillir de manière plus intime. Avant d’entreprendre des travaux de construction de cavurne, il est impératif d’acquérir une concession auprès de la commune d’inhumation.



Lire l'article

Monument cinéraire ou cavurne

Les personnes ayant choisi la crémation peuvent opter entre deux types de sépulture pour le dépôt des urnes : le monument cinéraire et le cavurne. Le monument cinéraire se distingue par la présence d’une stèle érigée au-dessus, tandis que le cavurne est tout simplement recouvert d’une dalle de fermeture. Ces deux options constituent une alternative au columbarium et à la dispersion des cendres funéraires.

Que vous souhaitiez créer un monument cinéraire ou conserver l’urne dans un cavurne, le choix de l’endroit qui matérialise le lieu du souvenir revêt une grande importance et vous permet d’honorer dignement le défunt. La sépulture cinéraire peut être personnalisée à l’image de l’être cher afin d’exprimer vos sentiments les plus purs.

Lire l'article

Columbarium

À la suite d’une crémation, la mise en columbarium fait partie des choix possibles qui s’offrent à la famille pour l’emplacement des cendres du défunt.
Mode de sépulture à part entière, le columbarium est un édifice construit hors-sol composé de niches qui sont destinées à accueillir les urnes.

Lire l'article

Restauration de sépulture

La pierre est un matériau de caractère et d’une durabilité exceptionnelle et elle est utilisée depuis longtemps dans la construction de monument. La plupart des monuments sont érigés à partir de ce matériau naturel noble qui est associé à la pureté. 3

Mais sous l’emprise du temps et en étant soumis aux aléas climatiques, les monuments funéraires en pierre peuvent subir une altération qui engendre des dégâts plus ou moins importants aux sépultures. Ce qui implique d’accorder plus d’attention dans leur entretien afin d’éviter que le lieu de repos du défunt soit définitivement dégradé.
Si votre monument a perdu un peu de son lustre, de nombreux professionnels de la restauration funéraire proposent leurs services. Ils proposent une rénovation partielle ou complète de la sépulture afin qu’elle retrouve sa beauté d’avant. Cet entretien de sépulture permet de redonner un coup d’éclat au monument funéraire et de profiter d’un lieu de recueillement soigné pour rendre hommage à la mémoire de vos proches notamment après une période de Covid19 telle que nous l’avons connu en 2020.

Lire l'article

Crémation, dispersion des cendres

La crémation est devenue très courante en France, le nombre de personnes qui privilégient cette pratique étant constamment en hausse ces dernières années.

Lire l'article
Tous les articles